MON BONHEUR


MON BONHEUR

Rappelle-toi de ce lundi matin,

Tu te levais sans te douter de rien.

Tu déjeunais, je partais travailler,

En commençant cette journée d’été.


Tu te souviens, je t’avais invitée,

Dans une maison ce soir-là pour manger.

C’était pour toi une longue journée,

Tu n’avais pas arrêté de bosser.


(REFRAIN)

Mon bonheur c’est d’être à tes côtés,

Tu avais peur mais je t’ai rassurée.

Dans nos vies, quelque chose a changé,

Maintenant nous pouvons le chanter.


Tu étais vraiment celle que j’espérais,

Toi mon espoir et ma douce beauté.

Tu avais peur de perdre une amitié,

Quand tu disais « je n’veux pas tout gâcher ».

 

On ne voulait pas tout précipiter,

Durant quelques jours nous avions tout caché.

On était bien avec notre secret,

Plein de tendresse et de timidité.


(REFRAIN)

Mon bonheur c’est d’être à tes côtés,

Tu avais peur mais je t’ai rassurée.

Dans nos vies, quelque chose a changé,

Maintenant nous pouvons le chanter.


On se retrouvait en toute fin de journée,

Puis on partait tous les deux balader.

On se montrait tous nos endroits secrets,

Là où chacun de nous deux s’amusait.


Mais le secret n’a pas duré longtemps,

Nous nous sommes fait prendre par tes parents.

Main dans la main on est parti marcher,

Mais bien caché, ils nous ont vu passer.


(REFRAIN)

Mon bonheur c’est d’être à tes côtés,

Tu avais peur mais je t’ai rassurée.

Dans nos vies, quelque chose a changé,

Maintenant nous pouvons le chanter.


Mon bonheur, mon bonheur, mon bonheur…